Définition de l’audit interne : 4 réflexions du point de vue de l’auditeur interne


Selon la définition de l’IIA, l’audit interne est « une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée.Il aide cette organisation à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses processus de management des risques, de contrôle, et de gouvernement d'entreprise, et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité » Cette définition, qui replace l’audit interne dans le cadre plus vaste de la GRC (governance, risk & control), met l’accent sur un certain nombre de caractéristiques que toute fonction d’audit interne doit posséder pour être en mesure de mener à bien ses missions. Les points suivants me semblent particulièrement importants dans cette définition, de par leur impact sur la pratique du métier d’auditeur interne :

  • L’indépendance n’est pas l’objectivité :

L’indépendance du rattachement de la fonction d’audit interne ne suffit pas à garantir l’objectivité des auditeurs. Ne pas se laisser influencer dans son jugement par les autres n’est pas toujours chose aisée dans un métier dans lequel les relations humaines occupent une place aussi prépondérante.

  • Reporter des dysfonctionnements c’est aussi créer de la valeur ajoutée :

Certains audités attendent d’abord des auditeurs internes de proposer des pistes d’amélioration aux faiblesses détectées. Je pense qu’il ne faut pas perdre de vue que le rôle premier de l’auditeur interne est de vérifier le fonctionnement effectif des contrôles et de reporter tout dysfonctionnement au niveau de management adéquat, ce qui constitue en soi une création de valeur ajoutée dans des organisations de plus en plus complexes.

  • Point de crédibilité sans systématisme de la méthodologie:

Seul le déploiement d’une méthodologie systématique (mais adaptée au contexte de la mission d’audit) peut apporter à l’audit interne la crédibilité dont cette fonction a besoin pour exister et remplir son rôle dans l’entreprise.

  • Expliciter les risques que le programme de travail cherche à couvrir:

Il arrive à tout auditeur de perdre de vue les objectifs des procédures d’audit qu’il déploie. Revenir au triptyque objectifs / risques / contrôles est toujours un bon moyen de remettre de l’ordre dans ses idées… Et vous, que vous inspire la lecture / relecture de cette définition à la lumière de votre expérience en audit interne et en entreprise de façon générale ? ********************** Ressources: Code de déontologie de l'IIA: cliquez ici (disponible dans plusieurs langues)

© 2016, Parlonsaudit.com

ParlonsAudit® est une marque déposée / ParlonsAudit® is a registered trademark.