5 qualités des auditeurs internes.

Pour cet article de la catégorie « le métier d’auditeur interne », j’ai décidé de me poser la question suivante « qu’est- ce qui fait un bon auditeur interne» ? Ses diplômes et certifications ? Son parcours avant l’audit interne ? Son expérience dans le métier ? Bien sûr. Mais qu’en est-il de ses qualités personnelles? Quelles caractéristiques permettent à l'auditeur interne ( et à tout auditeur d'ailleurs) d'être en phase avec les exigences de son métier? Au vu de mon expérience et de ce que j’ai pu observer autour de moi, je dirais que les auditeurs internes les plus performants et appréciés dans l’entreprise possèdent les caractéristiques suivantes :

  • L’intégrité : c’est la qualité sine qua none que se doit de posséder et de démontrer tout auditeur interne. Les collaborateurs de l’organisation et la direction générale s’appuient sur les travaux de l’audit interne pour prendre des décisions importantes, il est donc fondamental qu’ils aient confiance dans l’intégrité des auditeurs internes.

  • La rigueur : c’est un devoir envers les audités et envers soi-même, parce qu’il est inconcevable pour la crédibilité de l’auditeur et de la fonction d’audit interne de formuler des observations et des recommandations erronées et non documentées.

  • Le bon sens : parce qu’au gré des missions d’audit, il y aura toujours des sujets / domaines que l’auditeur interne maîtrisera peu ou mal et des situations nouvelles, la capacité à détecter les incohérences dans les faits et les discours est une qualité personnelle précieuse dans ce métier.

  • L’humilité : il n’y a rien de plus dangereux pour l’auditeur interne et pour la fonction d’audit interne que le manque d’humilité, qui aveugle l’auditeur dans la conduite de ses travaux et décrédibilise l’ensemble du département aux yeux des audités. Reconnaître que les experts des domaines audités sont les audités et non pas l’audit interne est un élément indispensable à mon sens pour des relations saines et constructives avec les autres collaborateurs de l’entreprise.

  • La curiosité : les constats d’audit ne sont généralement pas servis sur un plateau (nous y reviendrons quand même dans un prochain article …) et l’auditeur doit savoir poser les bonnes questions et sortir parfois des sentiers battus pour obtenir les bonnes informations. Par ailleurs, être curieux pour l’auditeur interne c’est aussi se documenter et s’auto-former tout au long de l’exercice de ses fonctions.

Bien que ces éléments soient applicables en vérité à tout métier dans l’organisation, je pense qu'ils sont particulièrement importants pour les auditeurs internes, qui me semblent être confrontés plus que les autres collaborateurs au jugement du reste de l'entreprise.Certaines de ces qualités peuvent se cultiver tout au long du parcours dans l’audit interne par une remise en question régulière de la part des auditeurs internes, notamment en cas de situations répétées de conflits avec les audités et de difficultés lors des missions d’audit. A bientôt ! Ressources: IIA's core principles / les principes fondamentaux de la pratique professionnelle de l'audit interne: ici

Le code de déontologie de l'IIA: ici

© 2016, Parlonsaudit.com

ParlonsAudit® est une marque déposée / ParlonsAudit® is a registered trademark.